55 infos à savoir sur Google

On connait tous Google, bien sûr ! Mais certaines informations ou données chiffrées ne sont pas très répandues. En voici 55, réunies dans une infographie, qui vous permettront de mieux appréhender la firme de Mountain View au quotidien.

Notre infographie du vendredi est proposée aujourd’hui par le site Bargain Fox et propose 55 informations à connaitre au sujet du moteur de recherche et, plus globalement, de la société Google : historique, statistiques, emploi, blocage, Gmail, parts d trafic et bien d’autres données, la plupart du temps chiffrées. Les connaissiez-vous toutes ou avez-vous appris certaines données grâce à ce graphique ? Il y a fort à parier que oui… (cliquez sur l’image pour en obtenir une version agrandie) :

infographie-un-an-amp-google
Infographie : 55 infos à savoir sur Google. Source de l’image : Bargain Fox

Source original:  Abondance.com

40% des résultats Google sont sécurisés. Peut-on encore ignorer l’HTTPS ?

L’outil de surveillance des SERP de Moz indique que, depuis le début de l’année, le nombre d’URL en HTTPS dans les résultats de Google est passé de 25% à 40%. La sécurisation des pages semble également avoir plus de poids qu’auparavant dans l’algorithme de Google. L’HTTPS ressemble de plus en plus à une lame de fond qui devient incontournable…

En janvier 2016, le Featured Graph de Moz nous indiquait que 25% des résultats de la première page de résultats de Google étaient en HTTPS. AU mois de juin Google donnait le chiffre de 30% des liens renvoyés par le moteur qui étaient sécurisés.

Si on en croit toujours le Featured Graph de Moz, les URL en HTTPS dépassent désormais les 40% des liens affichés par le moteur (l’outil de Moz analyse environ 10 000 SERP).

Bien sûr, cela peut signifier plusieurs choses :
– Soit il y a de plus en plus de sites en HTTPS (ce qui est une évidence).
– Soit Google donne plus de poids au site en HTTPS.
– Soit les deux.
En fait, il semblerait bien que, depuis quelques semaines, le « boost » donné par Google aux sites sécurisés, quasi nul jusqu’à il y a peu, ait augmenté (malgré le fait que Google ait démenti cette information) et que le fait de passer un site en HTTPS devienne aujourd’hui un critère de pertinence dont le poids est non négligeable. Un point à surveiller de près dans les semaines qui viennent. Mais le courant est fort est la lame de fond devrait emporter tous les sites web dans les années, voire mois, qui viennent…

moz-featured-graph-https
Le Featured Graph de Moz : les URL en HTTPS dépassent désormais les 40% de résultats… Source de l’image : Abondance

Source original:  Abondance.com

Combien de pages a mon site web (et pourquoi c’est important en SEO) ?

Calculer le nombre de pages d’un site web n’est pas toujours évident sans outil adéquat. Nous vous en décrivons quelques-uns dans cette vidéo. Et le résultat obtenu doit être mis dans une perspective SEO au niveau de la bonne indexation de vos pages par les moteurs de recherche. Explications…

On se pose parfois la question du nombre de pages que propose son site web. Et cette question n’est pas anodine, car il est important que Google ait une vision exhaustive de vos documents. Il ne doit pas en indexer plus (cela arrive souvent) ou moins (au risque de ne pas indexer les bonnes). Bref, il est important de calculer, grâce à l’outil adéquat, le nombre de pages que propose votre site, et de comparer le résultat obtenu à ce que « voient » les robots des moteurs. Bonne vidéo !

[embedded content]
Combien de pages a mon site web (et pourquoi c’est important en SEO) ?, vidéo proposée par Olivier Andrieu (Abondance). Source de l’image : Abondance

Voici également quelques articles complémentaires (listés par ordre chronologique) pour approfondir le sujet :
Sitemaps et nombre d’URL indexées – (Questions/réponses avec Google #7) (21 mai 2010).
Le nombre de pages d’un site web indexées par Google – (Questions/réponses avec Google #10) (28 novembre 2010).
Les Google Webmaster Tools donnent des stats sur l’indexation d’un site (26 juillet 2012).
Google a modifié son mode de calcul du nombre de pages indexées pour un site web (10 septembre 2015).
Comment détecter le passage des robots via Google Analytics (15 décembre 2015).
Pourquoi ne peut-on pas télécharger la liste des URL d’un site indexées par Google ? (4 mai 2016).

N’hésitez pas également à visiter la zone « Vidéos SEO » du site et à vous abonner à la chaîne YouTube du site Abondance (ou à son fil RSS) pour découvrir, semaine après semaine, les prochaines vidéos que nous vous proposerons.

Source original:  Abondance.com

Test Google : des pictogrammes dans les liens de site

Google teste actuellement sur son moteur mobile l’affichage de petits pictogrammes dans les liens de site (Sitelinks), affectés à certaines fonctions d’un site : contact, emploi, connexion à un compte, etc.

Les sites Search Engine Roundtable et TheSemPost font état ce matin (via Twitter) d’un test effectué par Google dans les résultats de son moteur mobile : l’ajout de pictogrammes (icônes) dans les liens de site (Sitelinks), comme indiqué dans les illustrations ci-dessous.

Les pictogrammes affichés sont le plus souvent spécifiques d’une fonction donnée : login, contact, emploi, à propos de…, etc. Selon que ces pictos s’affichent ou pas, cela peut certainement changer la vision qu’on a du lien et donc le taux de clic. Ils ne sont donc certainement pas anodins… Comme d’habitude, il s’agit d’un test limité à certains internautes et rien ne dit donc qu’il sera maintenu par la suite…

pictos-sitelinks-google-1
Exemple de pictogrammes affichés dans les résultats de recherche du moteur… Source de l’image : Search Engine Roundtable
pictos-sitelinks-google-1
Exemple de pictogrammes affichés dans les résultats de recherche du moteur… Source de l’image : TheSemPost

Source original:  Abondance.com

Infographie : 11 astuces pour optimiser le CTR (Taux de Clic)

Une infographie intéressante et originale qui liste de bons conseils à mettre en place dans ses ‘snippets’ (résultats de recherche) pour faire en sorte qu’ils soient mieux et plus souvent cliqués par les internautes une fois positionnés.

Notre infographie du vendredi est proposée aujourd’hui par le site Search Engine Land et propose 11 (+ un bonus) trucs et astuces pour améliorer le CTR (taux de clic) de vos liens dans les SERP des moteurs comme Google ou Bing. Il ne s’agit pas ici d’être bien classé (on estime que vous l’êtes déjà), mais de faire en sorte que vos liens positionnés soient plus cliqués, au détriment des autres résultats de recherche, en utilisant notamment de bons titres, descriptifs et URL (cliquez sur l’image pour en obtenir une version agrandie) :

infographie-un-an-amp-google
Infographie : 11 astuces pour optimiser votre CTR (Taux de Clic). Source de l’image : Search Engine Land

Source original:  Abondance.com

Quand Google traduit des mots clés en question…

Un exemple de comportement du moteur de recherche Google aux Etats-Unis, traduisant une suite de mots clés en question ‘intelligente’, nous montre la voie suivie depuis plusieurs années par les algorithmes utilisés au sein de la firme de Mountain View. Adaptation indispensable !…

On s’en rend compte chaque jour un peu plus : l’avenir de Google se trouve dans la sémantique, le vocal et le mobile. Le but des algorithmes utilisés par le moteur de recherche est de comprendre le sens de ce que demande l’internaute (sémantique), notamment lorsque cette demande est énoncée (vocal) au travers d’un smartphone (mobile), pour fournir à l’utilisateur le résultat qui fait le plus sens (sémantique encore) sur le Web.

Tous les algorithmes de Google s’adaptent depuis plusieurs années à la recherche vocale et conversationnelle, et notamment depuis l’avènement de Hummingbird et de son fils légitime Rankbrain.

On voit ces algorithmes évoluer chaque jour et le phénomène des « featured snippets » est loin d’être anodin sur cette voie, notamment pour être utilisé dans des outils comme Allo, assistant de maison que l’on peut commander par la voix. Voyez-vous les connexions possibles entre toutes ces technologies ?

Un nouvel exemple vient l’illustrer, détecté par le site Google Operating System, sur la version américaine du moteur de recherche : sur la requête [alcohol with the highest boiling], cette demande est en fait traduite en [Which alcohol has the highest boiling point?] (voir illustration ci-dessous).On pourrait penser que cette question est en fait extraite de la page proposée en « featured snippet » juste en-dessous. Mais non, elle ne s’y trouve pas. Il s’agit bien d’un « traduction vocale automatique sous forme de question » de la requête saisie. Le moteur vous propose d’ailleurs, en-dessous, de relancer votre requête sous cette forme interrogative.

Cela nous semble être la parfaite illustration de la voie suivie par Google depuis au moins 3 ans (et sans doute beaucoup plus longtemps) : le mobile est au centre de ses préoccupations et qui dit mobile dit recherche conversationnelle (20% des recherches sur mobile sont vocales actuellement chez Google, et 25% chez Bing). Autant nous y attendre et, donc, nous adapter au plus vite à ces nouveaux modes de fonctionnement !

google-requete-question
Google traduit une requête en question. Symptomatique de la voie qu’il emprunte de plus en plus… Source de l’image : Abondance

Source original:  Abondance.com

Référencement local : comment ça fonctionne ?

Une étude est sortie cet été, détaillant et analysant les différents critères de pertinence utilisés par Google pour son référencement local (pack local notamment). Rien de bien nouveau mais surtout beaucoup de confirmations…

Le site Local SEO Guide a publié au mois de juin dernier une étude sur le SEO local (notamment sur le « pack local« ), étudiant une centaine de critères de pertinence pour 30 000 sites web d’entreprise sur 3 000 recherches localisées.

En termes de variables ordinales (chiffrables, numériques), l’étude confirme les critères usuels de Google : qualité des liens (en majorité) et du contenu viennent en premier, ajoutés à la qualité de la page Google My Business (avis, photos, horaires d’ouverture, profil vérifié…) :

seolocalguide-ordinal-seo-local
Variables ordinales pour le SEO local sur Google… Source de l’image : Local SEO Guide

Pour ce qui est des variables catégorielles (non numériques ; exemple : réponse à une question sous la forme « oui/non »), on trouve le classement dans les liens naturels (en dehors du référencement local donc), la présence de mots clés dans le nom de l’établissement, le fait d’avoir un site mobile, etc. :

seolocalguide-ordinal-seo-local
Variables catégorielles pour le SEO local sur Google… Source de l’image : Local SEO Guide

Bref, l’étude ne nous apprend rien que l’on ne savait déjà : un bon référencement local se base sur des critères de SEO classiques (qualité de l’optimisation « on page », contenu de qualité, backlinks solides et… de qualité) doublé d’une page My Business remplie de la meilleure des façons possible (avis, photos, catégories bien choisies, etc.). Il restera ensuite des critères sur lesquels on ne peut pas beaucoup jouer, comme la distance géographique entre l’internaute (ou le mobinaute) et l’établissement… L’étude est disponible ici.

Source original:  Abondance.com

Le déploiement de Google Penguin 4.0 est terminé

Google a indiqué en fin de semaine dernière que le filtre Penguin 4.0, lancé officiellement le 23 septembre dernier, était désormais entièrement déployé et que les éventuelles pénalités dues au précédent lancement étaient traitées…

Le googler Gary Illyes l’a confirmé sur Twitter : le déploiement de Penguin 4.0, officiellement lancé le 23 septembre, était désormais considéré comme terminé par la firme de Mountain View.

Conséquence : si votre site avait été a priori impacté par la précédente version de Penguin (3.0 le 18 octobre 2014), il a dû retrouver des couleurs en voyant les éventuelles pénalités supprimées. Si rien ne s’est passé depuis trois semaines pour votre source d’information en termes de trafic ou de positionnement, deux possibilités : soit vous n’avez pas assez nettoyé votre profil de liens (et le fait que Penguin 4.0 soit désormais en temps réel devrait accélérer les procédures si vous « remettez un coup de collier » dans ce sens), soit Penguin n’était pour rien dans votre baisse de trafic. A vous d’analyser la situation au mieux si besoin est…

Source original:  Abondance.com

Goossips : Spécial Panda et Penguin

Quelques infos sur Google et son moteur de recherche, glanées ici et là de façon officieuse ces derniers jours, avec une somme d’informations sur Panda (un peu) et Penguin 4.0 (beaucoup). Au programme : dévalorisation ou déclassement d’un lien ou d’une page, prise en compte de la qualité des sites, présence d’algorithmes d’apprentissage automatique, toxicité éventuelle des liens émanant de sites internationaux et labellisation des backlinks…

Voici une petite compilation des informations fournies par les porte-paroles officiels de Google ces derniers jours sur différents réseaux informels (Twitter, Hangouts, Google+, forums, conférences, etc.). Donc « gossip » (rumeur) + Google = « Goosssip » ? La communication du moteur de recherche étant parfois plus ou moins sujette à caution, nous indiquons, dans les lignes ci-dessous, le niveau de confiance (taux de fiabilité) que nous accordons à l’information fournie par Google (de 1 à 3 étoiles, 3 étoiles représentant le taux de confiance maximal) – et non pas à la source qui en parle.

Sujet Information Taux  de  fiabilité Source
Dévalorisation et déclassement  Gary Illyes a indiqué sur Twitter que, si Penguin a pour vocation d’ignorer les liens de faible qualité (sans donner une note négative à la page qui les reçoit), Panda fonctionne différemment : il peut déclasser une page (ou un site) qui proposerait un contenu de faible qualité. L’un ignore, l’autre pénalise… Search Engine Roundtable et Search Engine Land
Qualité des sites  Gary Illyes a également indiqué que Penguin prenait en compte avant tout « la qualité des sites faisant les liens vers une page ». Cela pourrait contredire l’opinion courante dans le monde du SEO qui dit depuis longtemps que le filtre Penguin est conçu autour de l’analyse des ancres des liens plus spécifiquement. Simple effet de style de la part de Gary Illyes ? Search Engine Land.
Apprentissage automatique  Toujours Gary Illyes qui a indiqué sur Twitter que le filtre Penguin 4.0 ne prenait pas en compte des algorithmes de machine learning (apprentissage automatique). John Mueller, toujours sur Twitter, a pour sa part indiqué que si. Paul Haar, responsable du ranking chez Google, a conclu par un « c’est compliqué ». Bref, la communication Google dans toute sa splendeur… Search Engine Roundtable.
Liens internationaux  John Mueller a indiqué sur Twitter que l’analyse de la qualité d’un lien ne prenait pas en compte le fait que site créant le lien soit situé dans un autre pays ou proposé dans une autre langue que la page destinataire du lien : « the quality of links doesn’t depend on their nationality or the languages they speak. ». Search Engine Roundtable.
Labels  Gary Illyes a indiqué que l’équipe SQT (Search Quality Team), qui a pour vocation de mettre en place (ou pas) des actions manuelles, a accès à un système en interne dans lequel les liens qui pointent vers un site sont labellisés : lien en footer, ignoré par Penguin 4.0, désavoué, etc. Cela aide l’équipe « anti spam » de Google à avoir une idée plus précise et plus rapide du profil de lien d’une page pour d’éventuelles investigations plus approfondies. Cela nous semble tout à fait logique que ce type d’outil existe, effectivement. Search Engine Land.
Prêt au spam  Et, pour terminer, Gary Illyes a indiqué que les équipes d’ingénieurs de Google s’étaient préparées pour contrer des tentatives de spam tentant de manipuler le filtre Penguin 4.0 récemment lancé. L’histoire dira s’il avait raison ou tort ? Search Engine Roundtable.
logo-infos-google
Goossip (Infos Google).
Source de l’image : Google

Source original:  Abondance.com

Infographie : 1 an d’AMP en chiffres !

AMP est partout actuellement chez Google et son lancement date d’il y a un an. Pour fêter cette première bougie, le moteur de recherche nous propose une infographie reprenant quelques statistiques à la gloire de ce format d’affichage rapide des pages sur mobiles.

Notre infographie du vendredi est proposée aujourd’hui (une fois n’est pas coutume) par une petite PME locale nommée Google qui nous propose, à l’occasion du premier anniversaire du format AMP, quelques chiffres à son sujet : nombre de pages et de sites l’utilisant, nombre de développeurs, statistiques diverses et variées, etc. Bref, AMP est actuellement au centre des préoccupations de Google en ce moment et la firme de Mountain View nous le montre bien (cliquez sur l’image pour en obtenir une version agrandie) :

infographie-un-an-amp-google
Infographie : 1 an d’AMP en chiffres ! Source de l’image : Google

Source original:  Abondance.com