Google propose des raccourcis de recherche sur mobile aux Etats-Unis

Google vient d’annoncer la possibilité d’utiliser, sur ses applications et moteur mobile et pour l’instant uniquement aux Etats-Unis, des raccourcis de recherche sur les thématiques d’actualité. Un pas supplémentaire – un de plus – vers un moteur de réponses universel …

Google continue sa quête dans le concept de moteur de réponse et propose depuis hier, sur son application (iOS et Android) et son site mobile et aux Etats-Unis, des raccourcis de recherche sur certains domaines qui font l’actualité.

Plusieurs thématiques sont ainsi traitées (sports, loisirs, nourriture, météo, hôtels, vols, programmes télé, etc.), ainsi que des jeux (Solitaire, morpion…) sur Android (voir les illustrations ci-dessus qui montrent comment ces raccourcis fonctionnent). Reste à voir, dans ces nouvelles fonctionnalités, la place qui est réservée (si elle existe encore) aux résultats naturels et donc au SEO ou si, une fois de plus, Google propose de lui-même des résultats fermés sans possibilité de s’y référencer. A voir donc lorsque cette solution arrivera en France…

raccourcis-recherche-google-mobile
Exemple de raccourcis de recherche sur Google mobile… Source de l’image : Google
[embedded content]
Vidéo de Google présentant les raccourcis de recherche sur mobile. Source de l’image : YouTube

Source original:  Abondance.com

Updates de l’Algorithme Google en 2016

Une infographie qui vous propose les dates des 11 mises à jour majeures des algorithmes utilisés par Google pour améliorer son moteur de recherche. A vous de voir dans vos statistiques de trafic ce qui s’est passé pour votre site à ces dates-là…

Notre infographie du vendredi est proposée aujourd’hui par le site OnCrawl et propose, par ordre chronologique, les 11 dates importantes en 2016 pour l’algorithme du moteur de recherche Google : updates, filtres algorithmiques et différentes mises à jour (qui reçoivent de moins en moins souvent un nom au fil des ans). Ce ne sont là, bien sûr, que les principaux soubresauts de l’algo qui connait plus de 1 000 modifications chaque année. Cette infographie en complète une autre, qui proposait les updates de 2003 à 2015, que nous vous avions également présentée dans le passé et qui était déjà réalisée par OnCrawl… (cliquez sur l’image pour en obtenir une version agrandie) :

infographie-updates-google-2016-oncrawl
Infographie : Les Updates de l’Algorithme Google en 2016. Source de l’image : OnCrawl.

Source original:  Abondance.com

Une page web optimisé pour le référencement

Une illustration qui propose les actions ‘on page’ de base à mettre en place sur une page web pour qu’elle soit bien analysée et comprise par Google. Il restera ensuite à saupoudrer tout cela avec quelques liens de qualité.

Notre infographie est proposée par le site Object 23 et liste de façon très simple les principales actions à mettre en place pour optimiser une page pour Google, afin qu’elle se positionne au mieux sur une requête donnée (ici les mots clés « charte graphique »). En route vers les fondamentaux du SEO « on page »

infographie-anatomie-page-web-optimisee
 Source de l’image : Object 23

Source original:  Abondance.com

Infographie : Les 10 sites web les plus pénalisés par Google

Une petite liste d’une dizaine de sites pénalisé par Google depuis plus de 10 ans pour avoir essayé de manipuler son algorithme et qui ont été prises ‘la main dans le spam’…

Notre infographie du vendredi est proposée aujourd’hui par le site Digital Third Coast et propose la liste des 10 sites qui ont tenté de manipuler les algorithmes de Google et sont se trouvées pénalisées plus ou moins longtemps suite ) ces actions de spam : Washington Post, WordPress, BBC, BMW, Mozilla, Genius, eBay, Overstock, JCPenney, Home depot, mais aussi Chrome et Adwords.

infographie-sites-penalises-google
Infographie : Les 10 sites web les plus pénalisés par Google. Source de l’image : Digital Third Coast

Source original:  Abondance.com

L’outil de test de compatibilité mobile propose une indexation sur Google

Le nouvel outil Google de test de compatibilité mobile d’une URL propose dorénavant un lien pour indexer la page ainsi testée. Un avant-goût du projet ‘Mobile first’ ?

Un internaute a indiqué via Twitter que le nouvel outil de test de compatibilité mobile de Google permettait dorénavant, une fois le test effectué, de soumettre l’URL en question à Google. Une fois le lien cliqué (et un captcha actionné), le message suivant apparaît : « Page ajoutée à la file d’attente d’indexation. Le fait d’envoyer une page à plusieurs reprises ne modifiera pas sa priorité ni sa position dans la file d’attente. « .

Est-ce une émanation du projet « Mobile First » en train d’être mis en place par la société de Mountain View, et une action visant à collecter plus d’URL mobile dans ce sens ? Difficile à dire…

soumission-google-mobile class=
Indication de la possibilité d’indexation de l’URL mobile testée… 

Source original:  Abondance.com

Google ne prend plus en compte les anciens modèles de téléphones

Google a annoncé la fin de la prise en compte du format WAP/WML, spécifique des ‘feature phones’, aujourd’hui très peu utilisés. Cela implique donc plusieurs suppressions de services fournis par le firme de Mountain View…

Google a officiellement annoncé que les supports pour les anciens téléphones (feature-phone), aujourd’hui quasiment obsolètes, et notamment le format WAP/WML, ne seraient désormais plus maintenu. En conséquence :
– Le robot Googlebot spécifique pour ce format va être supprimé.
– Les fonctions « Explorer comme Google » et « Erreurs d’exploration » qui donnaient des informations sur ce format dans la Search Console sont également supprimées (pour les feature phones uniquement, bien sûr).
– Une nouvelle zone de documentation en ligne a été mise ne ligne pour les développeurs désirant encore prendre en compte ce format (notamment en dynamic serving).

Source original:  Abondance.com

Google étend les cartes enrichies aux restaurants et aux cours en ligne

Le format Rich Cards, pour le moment uniquement réservé aux recettes de cuisine et aux films, vient de s’enrichir de nouvelles thématiques avec les restaurants locaux et les cours en ligne (MOOC). Mais uniquement aux Etats-Unis pour l’instant…

Au mois de mai dernier, Google a lancé un nouveau format de données dans ses SERP avec les cartes enrichies, proposant sur mobile des résultats sous la forme d’un carousel mixant texte et images, le tout basé sur un balisage Schema.org. Et depuis, ce format de « Rich Cards » avaient très peu fait parler de lui et était globalement assez peu visible car limité aux recettes de cuisine et aux critiques de films.

La situation pourrait légèrement changer puisque Google vient d’annoncer une extension du format aux restaurants locaux et aux MOOC, mais uniquement encore pour le continent américain. L’affichage peut se faire sous la forme d’un carousel horizontal ou vertical, comme le montrent les illustrations ci-dessous.

Des documentations spécifiques ont été mises en ligne par Google pour les développeurs, aussi bien pour les Rich Cards pour restaurants locaux que pour les cours en ligne.

rich-cards-restaurants rich-cards-cours
Exemple d’affichage de Rich Cards pour des restaurants ou des cours… 

Source original:  Abondance.com

Google supprime les Sitelinks horizontaux

Il semblerait que Google ait supprimé en catimini (aucune info officielle à ce sujet pour l’instant de la part du moteur de recherche) les Sitelinks (liens de sites) horizontaux qui étaient jusqu’à maintenant parfois affichés sous le descriptif d’une page…

Les Sitelinks (ou liens de site), vous connaissez certainement car il en a souvent été question sur ce site. Ce sont des liens, dans les résultats de recherche Google, qui s’affichent en-dessous d’un résultat et qui mènent aux pages internes d’un site web. La plupart du temps, ils s’affichent sous la forme de 2 colonnes de 1 à 6 liens (voir illustration ci-dessous), la plupart du temps en « 2 par 3 ». Ils n’apparaissent que pour des noms de marques, selon plusieurs critères (1er résultat uniquement, requête = nom de domaine, pas d’ambigüité).

capture-decran-2016-11-13-a-17-04-28
Affichage de Sitelinks complets (2 colonnes) dans les SERP Google. Source de l’image : Casaweb.ca

Mais, jusqu’à maintenant, Google pouvait, s’il estimait que l’affichage en deux colonnes n’était pas justifié, proposer 3 ou 4 liens en format horizontal, comme on peut le voir sur cette copie d’écran d’époque (mais on voyait ce type de Sitelink il y a encore quelques jours dans les SERP) :

sitelinks-horizontaux
Exemples de Sitelinks horizontaux dans les SERP de Google. Source de l’image : Abondance

Il semblerait, si on en croit un internaute allemand, que ces Sitelinks horizontaux ne soient désormais plus présents dans les résultats de recherche. Ceux sur deux colonnes, en revanche, ne sont pas touchés. On ne sait pas s’il s’agit d’un bug ou si Google (qui n’a fait aucune communication officielle à ce sujet) les a supprimés pour alléger ses SERP ou parce que ces liens n’étaient que très peu cliqués… Le site TheSemPost donne cet exemple Avant/Après :

google-sitelinks-removed-1
Exemples de Snippet Google avec les Sitelinks horizontaux (il y a quelques jours de cela). Source de l’image : The SemPost
google-sitelinks-removed-1
Exemples de Snippet Google sans les Sitelinks horizontaux (après suppression par le moteur de recherche). Source de l’image : The SemPost

Source original:  Abondance.com

Google va lancer son index « Mobile First »

C’est désormais officiel et on a plus d’informations sur le futur index ‘mobile first’ de Google, qui est en test à l’heure actuelle et devrait être lancé d’ici quelques mois. Ce sont les contenus des pages mobiles qui serviront à analyser et classer les contenus et non plus le texte des pages ‘desktop’ comme actuellement. Explications…

Pendant une longue période, Google a répété qu’il n’utilisait pas d’index spécifique au mobile. Il n’existait qu’un index de pages, qui servait à la fois pour le desktop, les tablettes et le mobile. Puis, au mois de juin 2016, on a entendu parler par l’intermédiaire de Gary Illyes, de l’éventualité d’un index « spécifique au mobile ». Enfin, le mois dernier, l’annonce officielle était faite : un projet d’index basé sur le contenu mobile était bien en cours de mise en place, sans donner encore beaucoup de détails à son sujet.

Le blog pour webmasters du moteur de recherche nous a donné vendredi dernier quelques informations complémentaires sur cet index appelé « mobile first » (noter à ce sujet que les tablettes sont considérées comme des « desktops » ; l’appellation « mobile » traite avant tout des smartphones).

Les nouvelles indications sur l’index « mobile First »

Voici ce qu’il à été indiqué à son sujet :
– Pour analyser le contenu d’une page, Google explorera en priorité le contenu affiché pour les mobiles pour calculer sa pertinence et renvoyer un résultat (sur les moteurs desktop et mobile). Actuellement, c’est le contraire qui se passe : le site desktop est analysé et le résultat est renvoyé sur le moteur mobile pour un mobinaute, alors que la page mobile peut contenir moins d’informations. Donc, s’il existe une version desktop et une version mobile, c’est le contenu de la page mobile (et du site mobile pour ce qui est de la conception du site, de son arborescence, etc.) qui sera noté. Si le contenu est identique sur les deux versions, cela ne changera donc rien.
– L’index « mobile first » est encore en test et n’est pas officiellement déployé. Rien de nouveau n’apparaîtra donc sur le moteur avant plusieurs semaines (au moins 4 mois) et la fin des expérimentations.
– Si vous utilisez des techniques de « Responsive Design » (1 URL, 1 code source) ou de « Dynamic Serving » (1 URL, 2 codes sources) et que les contenus sont identiques sur desktop et mobile, rien ne devrait changer, comme indiqué plus haut.
– Si vous modifiez le contenu en fonction du support, vérifiez bien que les balises de données structurées sont présentes sur les deux versions, que la version mobile du site (et les ressources utilisées) ne sont pas bloquées aux robots mobiles du moteur par le fichier robots.txt, et que les balises « canonicals » sont bien implémentées (pas de changements à ce niveau).
– Intégrez votre site mobile dans la Search Console si ce n’est pas déjà fait.
– Si vous ne disposez que d’un site pour desktop et que vous n’avez pas de site mobile (ou que votre site n’est pas compatible mobile), c’est le site desktop qui sera crawlé et analysé.

Bref, la morale de l’histoire est claire : si l’index s’intitule « Mobile First », c’est pour une bonne raison, que nous martelons sur ce site depuis quelques temps : l’avenir du Search sur le Web passera avant tout par le mobile et le vocal. Autant s’y adapter au plus vite !

Source original:  Abondance.com

L’HTTPS bientôt obligatoire pour utiliser le format AMP ?

Google s’apprêterait à rendre obligatoire la sécurisation HTTPS des pages utilisant le format AMP d’affichage rapide sur les mobiles, si l’on en croit des informations énoncées lors d’une salon américain…

La googleuse Maile Ohye, Developer Programs Tech Lead au sein de la firme de Mountain View, a donné une conférence sur le développement mobile au salon SEJ Summit à New York. A cette occasion, elle a donné une information nouvelle : Google s’apprêterait à rendre obligatoire la sécurisation (HTTPS) des pages dans le cas de l’utilisation du format AMP, si on en croit le site Search Engine Journal.

En même temps, on pouvait s’y attendre : le format AMP est très fortement mis en avant ces derniers temps par Google, et la sécurisation HTTPS est également l’une de ses principales préoccupations. Il est donc assez logique qu’à un moment donné, elles se rejoignent. Même si c’est au prix d’une certaine mise devant le fait accompli pour les sites qui n’étaient pas encore passés à l’HTTPS mais qui voulaient quand même tester l’AMP. Une fois de plus, il faudra suivre la « Loi Google »… Ou ne rien faire… Notons qu’il n’y a pas eu d’annonce réellement officielle à ce sujet pour l’instant. Mais on peut parier que cela ne saurait tarder…

Source original:  Abondance.com