Infographie : 1 an d’AMP en chiffres !

AMP est partout actuellement chez Google et son lancement date d’il y a un an. Pour fêter cette première bougie, le moteur de recherche nous propose une infographie reprenant quelques statistiques à la gloire de ce format d’affichage rapide des pages sur mobiles.

Notre infographie du vendredi est proposée aujourd’hui (une fois n’est pas coutume) par une petite PME locale nommée Google qui nous propose, à l’occasion du premier anniversaire du format AMP, quelques chiffres à son sujet : nombre de pages et de sites l’utilisant, nombre de développeurs, statistiques diverses et variées, etc. Bref, AMP est actuellement au centre des préoccupations de Google en ce moment et la firme de Mountain View nous le montre bien (cliquez sur l’image pour en obtenir une version agrandie) :

infographie-un-an-amp-google
Infographie : 1 an d’AMP en chiffres ! Source de l’image : Google

Source original:  Abondance.com

Google propose un nouveau validateur AMP

Google vient de lancer un nouveau validateur pour les pages au format AMP, indiquant les éventuelles erreurs rencontrées dans le code et proposant un bouton de partage des informations…

En juin dernier, Google avait annoncé la disponibilité d’un outil de validation pour les pages au format AMP. Hier, une nouvelle annonce a été faite pour un nouvel outil de test et validation AMP. Le système est simplissime : vous tapez une URL et l’outil affiche sur la droite le code HTML et sur la gauche le constat (valide ou pas) et les éventuelles erreurs rencontrées (voir illustration ci-dessous). Un clic sur une erreur spécifique indique quelles lignes du code est concernée. L’outil est également compatible mobile.

Un lien est également proposé pour afficher le contenu tel qu’il apparaîtra dans les résultats du moteur de recherche. Un bouton de partage permet d’envoyer des données à d’autres personnes (par exemple lors d’un projet de développement AMP entre plusieurs ingénieurs, chefs de projet ou ou développeurs). A vos tests !

outil-test-validation-amp
Outil de test et validation AMP d’une page web… Source de l’image : Abondance

Source original:  Abondance.com

Google va utiliser un index mobile spécifique (et prioritaire ?)

Google a confirmé cette semaine qu’un projet d’index spécifique au mobile était bien en cours de mise en place, sans donner beaucoup plus de détails. Difficile donc de se faire pour l’instant une idée précise sur la façon dont tout cela fonctionnera. Plus d’infos certainement d’ici quelques mois…

En 2015, Google indiquait qu’il n’utilisait pas d’index spécifique pour son moteur mobile, mais qu’il réfléchissait au sujet. Hypothèse réitérée au mois de juin dernier. Le googler zurichois Gary Illyes est allé un peu plus loin lors du salon Pubcon cette semaine à Las Vegas en indiquant qu’un projet d’index mobile était bien en cours au sein des équipes de développement du moteur de recherche. Pas de délais annoncés (seule la notion de « quelques mois » a été lachée par Gary, mais tous les « mois » n’ont pas le même nombre de jours chez Google ? )… A priori, l’index mobile sera alors prioritaire (pour le moteur mobile uniquement ou pour le desktop également ?), et l’index actuel sera utilisé de façon secondaire, sans qu’on ait, là non plus, plus de détails sur le mode de fonctionnement futur.

Bref, on en sait encore trop peu sur ce que sera ce double (ou pas ?) index et il faudra attendre encore « quelques mois » pour se faire une réelle opinion sur la façon dont tout cela fonctionnera. Wait and see…

google-spiders-g-o
Les spiders de Google construisent les index du moteur… Source de l’image : Chicago’D

Source original:  Abondance.com

La fonction de gestion des Sitelinks disparaît de la Search Console Google

Google vient d’annoncer que la fonction qui permettait de ‘rétrograder’ des liens de sites (Sitelinks) dans la Search Console vient d’être supprimée. Ce n’était certes pas l’outil le plus utilisé des anciens Webmaster Tools…

Si vous connaissez un tant soit peu le fonctionnement de Google, vous connaissez la notion de « Sitelinks » ou « Liens de sites », soit les liens internes d’un site qui s’affichent sous la forme de 2 colonnes de X liens (X pouvant aller de 1 à 6 dans certains cas, mais étant le plus souvent égal à 3). L’illustration ci-dessous montre les Sitelinks affichés par Google pour le site Abondance.com.

L’affichage de ces Sitelinks répond à un certain nombre de règles. Parmi celles-ci figure le fait qu’on ne peut pas indiquer à Google quels liens internes seront affichés dans la SERP. En revanche, jusqu’à maintenant, il existait une possibilité dans la Search Console pour indiquer au moteur un lien qu’on voulait voir disparaître, ou plutôt « rétrograder » selon les termes utilisés par le moteur (fonction proposée depuis 2007). Après un certain délai, Google le remplaçait par un autre. On peut désormais utiliser l’imparfait pour cela puisque Google vient d’annoncer sur Google+ que la fonctionnalité de la Search Console était supprimée.

Google explique que ses algorithmes sont aujourd’hui à même d’identifier les « bons liens » (selon le moteur, bien sûr) et que cette fonction n’était plus utile. On peut également imaginer que cette possibilité n’était pas celle qui était la plus utilisée de l’outil. Mais on notera également que les explications en ligne qui étaient fournies à son sujet étaient tout sauf claires, ce qui ne facilitait pas son usage… Bref, exit l’outil de « Demote Sitelinks »…

capture-decran-2016-10-14-a-14-44-13
Exemple de Sitelinks affichés sur Google pour le site Casaweb.ca

Source original:  Abondance.com

Ranxplorer, nouvel outil d’analyse de vos mots clés

L’équipe de Ranks.fr vient de lancer Ranxplorer, un nouvel outil permettant d’obtenir bon nombre d’informations sur 100 millions de requêtes, afin d’optimiser au mieux vos pages et votre stratégie SEO…

L’équipe de l’outil de positionnement Ranks.fr vient d’annoncer la disponibilité de Ranxplorer, un outil d’analyse de mots clés qui a pour ambition de marcher sur les plates bandes d’outils comme Semrush ou Yooda Insight. Les statistiques suivantes sont fournies par l’outil : 30 millions de sites, 100 millions de mots clés et 3 milliards de résultats sont ainsi explorés.

Les fonctionnalités fournies sont nombreuses pour une requête donnée : volume de recherche, saisonnalité, concurrence, SERP, mots clés et questions liées, champ lexical, analyses diverses, etc. Bref, un outil très complet que vous pourrez comparer avec ses principaux concurrents déjà en place depuis quelques temps. Les tarifs débutent à 19,90 € par mois (500 mots clés par audit, 500 audits par mois, 50 exports par mois) avec un eversion Premium à 69,90 € par mois (30.000 mots clés par audit, 5.000 audits par mois, 500 exports et appels API par mois, ce qui laisse un peu de marge ? ).

ranxplorer
Exemple de résultats fournis par l’outil Ranxplorer… Source de l’image : Abondance

Source original:  Abondance.com

Goossip : Annuaires, Negative SEO, Penguin, Crawl, Nouveaux Liens, Historique et Redirections 301

Quelques infos sur Google et son moteur de recherche, glanées ici et là de façon officieuse ces derniers jours, avec le poids des annuaires dans l’algorithme du moteur, Penguin, le negative SEO et l’augmentation de la fréquence de crawl sur un site, le délai de prise en compte d’un nouveau lien, l’Historique d’une page et d’un site dans l’algorithme et les nombreuses redirections 301 vers une page d’accueil. Grosse semaine…

Voici une petite compilation des informations fournies par les porte-paroles officiels de Google ces derniers jours sur différents réseaux informels (Twitter, Hangouts, Google+, forums, conférences, etc.). Donc « gossip » (rumeur) + Google = « Goosssip » ? La communication du moteur de recherche étant parfois plus ou moins sujette à caution, nous indiquons, dans les lignes ci-dessous, le niveau de confiance (taux de fiabilité) que nous accordons à l’information fournie par Google (de 1 à 3 étoiles, 3 étoiles représentant le taux de confiance maximal) – et non pas à la source qui en parle.

Sujet Information Taux  de  fiabilité Source
Annuaires  John Mueller et Gary Illyes ont tous les deux indiqué sur Twitter que les annuaires n’étaient pas une bonne voie à suivre pour créer des liens de qualité. En même temps, difficile d’imaginer une autre vision de leur part au sujet de ces outils, il est vrai totalement inutilisé par les internautes à l’heure actuelle (et qui ne valent leur existence donc qu’au seul SEO en règle générale)… Search Engine Roundtable
Negative SEO  Gary Illyes a indiqué sur Twitter qu’il n’avait jamais vu un exemple de negative sEO réussi et efficace. Selon lui, le filtre Penguin est totalement imperméable au negative SEO. Search Engine Roundtable.
Crawl et Penguin  John Mueller a indiqué qu’une augmentation du crawl d’un site par les robots de Google n’étaient en rien le signe de la prise en compte du site par Penguin (ou Panda). Ces filtres algorithmiques (qu’ils soient ou pas en temps réel) n’affectent pas la fréquence et d’exploration d’un site par les robots. TheSemPost.
Fréquence de crawl  John Mueller a indiqué dans ce même hangout que si Googlebot ne visite pas souvent un site et s’il n’explore pas l’arborescence de façon profonde, alors ceci est sûrement un signe que la source d’information est considérée comme de faible qualité par le moteur. TheSemPost.
Prise en compte d’un nouveau lien  John Mueller a expliqué dans un hangout que, lorsqu’un nouveau backlink est identifié vers une page, il est pris en compte quasiment immédiatement dans l’algorithme, surtout si l’URL de destination est déjà connue du moteur. TheSemPost.
Pénalités Penguin  De nombreux webmasters ont constaté que certains sites, qui avaient été pénalisés dans le passé par Penguin, ont vu ces pénalités levées depuis le lancement de Penguin 4.0. Gary Illyes l’a confirmé sur Twitter, indiquant que ces prises en compte étaient en phase finale et que tout devrait être prochainement bouclé. Search Engine Roundtable.
Historique  John Mueller a expliqué, dans un des hangouts dans lesquels il intervient souvent, que certains algorithmes de Google prennent en compte l’historique d’un site et ses changements dans le temps. Mais il n’a pas indiqué quel type de changement était pris en compte (contenu ? code ? liens ?). TheSemPost.
Redirections 301  John Mueller, enfin, a indiqué que lorsque de trop nombreuses redirections 301 étaient effectuées (par exemple lors d’une refonte) vers la page d’accueil d’un site, ces redirections étaient considérées comme des « soft 404 » (page ayant le fonctionnement d’une erreur 404 mais sans en renvoyer le code). Le PageRank ne sera donc pas transmis à la homepage. Search Engine Roundtable.
logo-infos-google
Goossip (Infos Google).
Source de l’image : Google

Source original:  Abondance.com

Infographie : Google n’affiche plus que 8,5 liens bleus en moyenne dans ses SERP

 Une infographie qui présente les résultats d’une étude SearchMetrics proposant une radiographie des SERP de Google en 2016 : recherche universelle, Knowledge Graph, Featured snippets, pack local, etc.

Notre infographie du vendredi est proposée aujourd’hui par la société SearchMetrics qui a publié cette semaine une étude sur le contenu des SERP de Google en 2016 : recherche universelle, featured snippets, carousels, pack local, etc.

En voici les principaux résultats :
– Le nombre de liens organiques (SEO) n’est plus égal à 10 en moyenne dans une SERP mais à 8,59 sur desktop et 8,50 sur mobile. Un phénomène évident lorsqu’on explore souvent les résultats de Google depuis quelques mois : les SERP proposent très souvent 8 ou 9 « liens bleus » au lieu de 10. La raison est certainement le foisonnement d’autres informations Google proposées (actualités, images, featured snippets, knowledge graph, etc.)
– L’apparition d’informations issues de la recherche universelle (Vidéo, Images, Shopping, Actualités, Maps) a baissé de façon globale pour tous les types d’informations en 2016.
– Le taux d’apparition des informations en « position zéro » (avant les liens bleus) est très variable selon le type d’info et le support (desktop ou mobile) (cliquez sur l’image pour en obtenir une version agrandie) :

infographie-searchmetrics-recherche-universelle-2016
Infographie : Etude SearchMetrics sur les SERP Google en 2016… Source de l’image : SearchMetrics

Source original:  Abondance.com

L’outil de désaveu moins important depuis Penguin 4.0, selon Google

John Mueller a confirmé que le filtre algorithmique Penguin 4.0, lancé il y a peu, ignore automatiquement les liens qu’il estime spammy. Mais cela ne veut pas dire qu’il faut abandonner la procédure de désaveu de liens pour autant…

John Mueller a donné quelques indications lors d’un récent hangout sur le rôle de la procédure de désaveu de liens après le lancement de Penguin 4.0 il y a quelques jours de cela.

En effet, cette nouvelle mouture de Penguin reconnait a priori les liens de faible qualité et les désavoue d’elle-même. Penguin ignore donc automatiquement dans l’algorithme de pertinence du moteur les signaux issus de liens spammy. A quoi cela pourrait-il servir donc de désavouer ce type de liens ? John Mueller explique qu’effectivement, le filtre algorithmique fait une bonne partie du boulot mais que si un webmaster n’est pas sûr qu’il en soit ainsi, il peut toujours utiliser la procédure de désaveu pour « bétonner » une demande de non-prise en considération de liens spammy pointant vers son site. Bref, normalement, Google et Penguin font le job, mais si vous voulez être sûr, désavouez, sachant que ce fichier est bien entendu toujours pris en compte.

En conclusion, même si Penguin 4 est aujourd’hui beaucoup plus sélectif sur les liens pris en compte et ignore ceux qui sont spammy, n’hésitez pas à continuer d’utiliser la procédure de désaveu. Dont acte !

[embedded content]
Hangout de John Mueller, partie sur le désaveu de liens… Source de l’image : Youtube

Source original:  Abondance.com

Les URL sont-elles si importantes en SEO ? Vidéo SEO

On parle souvent des URL comme d’un critère de pertinence important pour Google. Est-ce vraiment le cas ? Et est-il nécessaire de réécrire une nouvelle fois des URL qui sont déjà moyennement optimisées ? Voici quelques indications dans cette nouvelle vidéo…

Les URL sont un point qui est souvent pris en compte dans le cadre de l’optimisation d’un site web pour Google. Lors de la création du site, il est bien sûr très important de porter une attention soutenue à ce point. Mais qu’en est-il lorsque le site est déjà en ligne ? faut-il refaire le travail de réécriture des URL si celui-ci n’a pas été bien fait à 100% au départ ? Voici quelques pistes de réflexion… Bonne vidéo !

[embedded content]
Les URL sont-elles si importantes en SEO ?, vidéo proposée par Olivier Andrieu (Abondance). Source de l’image : Abondance

Voici également quelques articles complémentaires (listés par ordre chronologique) pour approfondir le sujet :
Les underscores dans les URL (Questions/réponses avec Google #1) (13 octobre 2009).
Google préconise des URL de moins de 2000 caractères (10 mars 2014).
404 et pénalités, backlinks sur des Soft 404, Pipes dans les URL : quelques infos SEO sur l’algorithme Google (12 août 2015).
Google et les espaces dans les URL (31 août 2015).
Google affiche des caractères Unicode dans les URL (5 avril 2016).
Goossip : Délais de Pénalité, Intensité du Crawl, Underscores dans les URL et Passage de PageRank dans les Redirections (20 juin 2016).
Infographie : Le Guide des URL qui Claquent en SEO (22 juillet 2016).

N’hésitez pas également à visiter la zone « Vidéos SEO » du site et à vous abonner à la chaîne YouTube du site Abondance (ou à son fil RSS) pour découvrir, semaine après semaine, les prochaines vidéos que nous vous proposerons.

Source original:  Abondance.com

Goossip : Pop-up sur Scroll, Penguin, Pénalités et Désaveu

Quelques infos sur Google et son moteur de recherche, glanées ici et là de façon officieuse ces derniers jours, avec les pénalités lors de l’affichage d’un pop-up suite au scroll d’un mobinaute, et la façon dont Google prend en compte le fichier de désaveu et traite ses actions manuelles depuis le lancement de Penguin 4.0…

Voici une petite compilation des informations fournies par les porte-paroles officiels de Google ces derniers jours sur différents réseaux informels (Twitter, Hangouts, Google+, forums, conférences, etc.). Donc « gossip » (rumeur) + Google = « Goosssip » ? La communication du moteur de recherche étant parfois plus ou moins sujette à caution, nous indiquons, dans les lignes ci-dessous, le niveau de confiance (taux de fiabilité) que nous accordons à l’information fournie par Google (de 1 à 3 étoiles, 3 étoiles représentant le taux de confiance maximal) – et non pas à la source qui en parle.

Sujet Information Taux  de  fiabilité Source
Pop-up sur scroll  Dans le cadre de la pénalité Google pour les sites mobiles qui affichent interstitiels et pop-ups, John Mueller a indiqué qu’un pop-up déclenché par un scroll du mobinaute pouvait rentrer dans la catégorie des actions sanctionnables. A éviter, donc… Search Engine Roundtable
Penguin, pénalités et désaveu  Le lancement de Penguin ces dernières semaines n’a rien changé au système de désaveu de liens par Google et à son utilisation, a rappelé John Mueller sur Twitter. Pourquoi cela aurait-il été changé, d’ailleurs ? Idem pour les actions manuelles pour liens de faible qualité, qui continueront à être envoyées aux webmasters au travers de la Search Console, selon Gary Illyes (et, bien sûr, les effets de Penguin ne seront pas notifiés par mail). Bref, aucun changement dans les modes de fonctionnement Google à l’occasion de Penguin 4.0. TheSemPostTheSemPost.
logo-infos-google
Goossip (Infos Google).
Source de l’image : Google

Source original:  Abondance.com