Référencement local : comment ça fonctionne ?

Une étude est sortie cet été, détaillant et analysant les différents critères de pertinence utilisés par Google pour son référencement local (pack local notamment). Rien de bien nouveau mais surtout beaucoup de confirmations…

Le site Local SEO Guide a publié au mois de juin dernier une étude sur le SEO local (notamment sur le « pack local« ), étudiant une centaine de critères de pertinence pour 30 000 sites web d’entreprise sur 3 000 recherches localisées.

En termes de variables ordinales (chiffrables, numériques), l’étude confirme les critères usuels de Google : qualité des liens (en majorité) et du contenu viennent en premier, ajoutés à la qualité de la page Google My Business (avis, photos, horaires d’ouverture, profil vérifié…) :

seolocalguide-ordinal-seo-local
Variables ordinales pour le SEO local sur Google… Source de l’image : Local SEO Guide

Pour ce qui est des variables catégorielles (non numériques ; exemple : réponse à une question sous la forme « oui/non »), on trouve le classement dans les liens naturels (en dehors du référencement local donc), la présence de mots clés dans le nom de l’établissement, le fait d’avoir un site mobile, etc. :

seolocalguide-ordinal-seo-local
Variables catégorielles pour le SEO local sur Google… Source de l’image : Local SEO Guide

Bref, l’étude ne nous apprend rien que l’on ne savait déjà : un bon référencement local se base sur des critères de SEO classiques (qualité de l’optimisation « on page », contenu de qualité, backlinks solides et… de qualité) doublé d’une page My Business remplie de la meilleure des façons possible (avis, photos, catégories bien choisies, etc.). Il restera ensuite des critères sur lesquels on ne peut pas beaucoup jouer, comme la distance géographique entre l’internaute (ou le mobinaute) et l’établissement… L’étude est disponible ici.

Source original:  Abondance.com